Monthly Archives: May 2015

Christmas 2013 in Albuquerque

Was I ever READY for a calm, stress-free holiday!

Beginning November 8, I had spent untold hours shopping sales and clearance racks for gifts of clothing, toys, art and craft supplies and more for the needy folks in our community served by the Secret Santa program.  I amassed over 50 children’s’ outfits for all sizes of kids, from baby to 16, and at least that many baby dolls, Barbie and Barbie-knockoffs, Lalaloopsie mini dolls, basketballs, soccer balls, footballs, etc. They covered every surface of my living room and guest bedroom!  The Secret Santa mission was so consuming that I didn’t have time to find and put out any of my treasured Christmas decor — not even a wreath for the door. I was able to plan and cook for a couple of parties, though.  Diane Cox and I threw a turkey dinner for our walking buddies.  The gathering at Diane’s home was all the sweeter because she returned home from an unexpected hospital stay just two hours before the guests arrived.  She’d had a small heart attack from the stress of getting ready to sell her home and move back East to be near her daughters and their families, after losing her husband Tom last summer.

I also had an Open House with refreshments and a boutique sale of things from my extensive bought-for-gifts collection. Now is the time of life for paring down the lifetime of things we have all amassed.  After that pleasant event, we finally got the names, ages and wish lists of the Secret Santa recipients, and I worked almost full-time on that for five days — right up until I flew to Albuquerque on December 20 to spend Christmas with Dan and Quinn and Kerri.  Happily, they favor a low-key holiday, which has been lovely.  The weather here has been in the 40s and 50s, with blue skies and sunshine and a dusting of snow on the Sandia mountains which form the eastern boundary of Albuquerque.  The city sits between the Rio Grande river to the west, at 5,000 feet of elevation, and the Sandia Mountains, which loom 10,000 feet at the peak.

Sandia Mountains

A slice of the Sandia range on December 22, 2013

This is my grandson Quinn, 11, on a climbing structure we found on the hunt to catch unobstructed views of the Sandias.

This is my grandson Quinn, 11, on a climbing structure we found while hunting for a spot with unobstructed views of the Sandias.

We have done a bit of last minute Christmas shopping, gone to the movie “The Hobbit”, watched a couple of Christmas specials on TV, put together the puzzle that Tutu (Grandmother in Hawaiian; that’s me) traditionally brings, and just hung out together.  On Christmas day, we took a two-hour walk up on the lowest slopes of that mountain.  There was quite a bit of snow on and along the path.

Image

Quinn graduated from elementary school, and started 6th grade this year. For his creative arts class, he chose the stand-up bass as his instrument, and regaled us with a surprisingly large repertoire of short but recognizable tunes.

Advertisements
Sandia

Sandia Mountains in Albuquerque, Christmas Eve 2013

Like some sort of baked Christmas cake, the Sandias now have the look of being dusted with powdered-sugar. It warmed up into the 50s yesterday, and now there is a thinner dusting of snow. The blue skies continue.

Danièl Mazet-Delpeuch: son film et un grand repas dans le Périgord

Chers amis,

Le film “Haut Cuisine” est arrivée récemment aux cinémas aux États-Unis (septembre 2013).  En France, ce film s’appele “Les Sauveurs du Palais” et est sorti en septembre 2012.  Le film est basé sur la vie de Danièle Mazet-Delpeuch.  Elle a des bons amis à Santa Rosa:  Cathy Burgett, qui est Professeur et Chef des études de pâtisserie dans le programme culinaire à Santa Rosa Junior College, et Michael Hirschberg–Sonoma County chef et restaurateur et guide des voyages en Périgord et Provence chaque été. Il y a quelques années, Danièle est venue à Santa Rosa.  À cette époque, L’Alliance Française l’a accueilli avec une soirée au restaurant La Gare. Elle y a  fait une conférence sur le sujet de la nourriture du Périgord, surtout les truffles et le foie gras.  Elle a aussi donné des leçons privées sur la cuisine Périgourdine.

Le film est librement basé sur le livre écrit par Daniéle, “Mes Carnets de Cuisine: du Périgord à l’Élysée” (1997).  Daniéle a 70 ans environ maintenant.  Selon leblog.editions-bayard, “Elle a grandi dans une ferme sans eau d’un hameau du Périgord oú elle … a appris à cuisiner les savoureuses recettes de sa grand-mére.”  Elle s’est marié avec un fermier, dont sa famille était assez riche et puissante dans leur voisinage (comme un grand poisson dans une petite mare , je pense ).  À cette époque dans les années soixantes, le divorce était rare dans cette societé à la campagne, presque interdit.  Une femme mariée dans une famille éminente n’osait pas de demander un divorce. Mais elle, elle a osé.  Hier soir, j’ai dit que Danièle est une femme forte. Mais selon MIchel ça veut dire de corps robuste.  Mais mon amie Elisabeth dit on peut dire “Elle est une forte femme”, et peut-être c’était ça que je voulais dire–une femme d’ésprit forte.  Je peux dire aussi: c’est une femme formidable.  Elle a enfin obtenu son divorce, mais c’était un désastre financier pour elle et ses quatres enfants.  Le judge était partial, et la ferme de sa famille dont elle avait hérité a été attribuée à son mari.  Elle a lutté pendant des années, et finalement, elle a regagné sa propre ferme–où elle habite toujours jusqu’à maintenant.  Danièle cultivait des truffles et élévait des oies pour le foie gras, et des moutons.  Depuis les années mi-soixante dix, elle a enseigné des  classes de cuisine.  Je pense qu’elle est devenu très connue par ces classes et par sa promotion des “Week-ends en Périgord”.

*Elisabeth m’a dit, si je comprend correctement, qu’en ce cas,  un change de place de l’adjectif forte change le sens de la phrase.

Si vous avez la chance d’obtenir le DVD du film Haute Cuisine ou Les Sauveurs du Palais, vous devez regarder les “extras” qui comprennent une interview avec la vraie Danielle.  Maintenant, le film est disponible sur Netflix, et aussi on peut le trouver sur le stream, gratuit,  par YouTube (http://goo.gl/sPsc70).

Le film, avec Catherine Frot jouant le rôle de Danièle (appelée Hortense dans le film), est l’histoire de deux périodes dans sa vie.  La première est l’époque quand elle était choisi par le Président François Mitterand comme son chef privé au Palais Élysee (1988-90).  Il voulait une femme de la campagne pour préparer les repas de son enfance, pour lui et sa famille et ses amis et invitées–et de temps en temps, un Chef d’État étranger.  Elle était la première femme  à être chef de cuisine du Président.  Comme vous pouvez l’ imaginer, le Chef de Cuisine des grands Repas d’État et sa brigade (tous des  hommes, bien sûr) ne lui avait pas donné un accueil chaleureux.  La deuxième histoire dans le film est basée sur ses 14 mois comme Chef de Cuisine à l’ Antarctic, en 1993.  Là, elle était presque la seule femme dans un enclave de chercheurs scientifiques.  À l’époque, elle voulait un changement dans sa vie, une expérience différente.  Elle l’a trouvé.

En juin 2011, j’ai eu le grand plaisir de voyager en Dordogne avec Michael Hirschberg et quelques amis du cours français et aussi notre prof, Todd Straus.  On est restés dans une Chambres d’hôtes qui s’appelle La Tour de Cause.  Les propriétaires sont de Santa Rosa: Daphne Smith, et Caitlin et Albert Woodbury.  Un soir, Danièle est arrivée pour préparer notre dîner.  Nous l’avons tous aidés comme étant sa brigade de cuisine personnelle. C’était une expérience merveilleuse.

Selon Danièle, elle fait “la cuisine simple, comme le type des bonnes femmes, que tout le monde connait, mais nobody sait comment faire maintenant.  Il peut être très simple, ou bien plus sophistiquée — mais plus légère, rien de lourde.  C’est comme un poém.”

According to Danièle, what she does is “simple cooking, the kind of women’s cooking that everybody knows about but nobody knows how to do (these days).

It can be very simple or it can be more sophisticated… traditional food, but lighter, nothing heavy.  It’s a kind of poem.”

IMG_0584Voici Danièl à la cuisine de la Tour de Cause, avec quelques-uns de son brigade; le Prof, la hôtes Caitlin et Iz.

IMG_0632

C’est Michel qui est en train d’aider Danièle avec les amuse-bouche verres. Betsy est en train de prendre un photo.

IMG_0625

Danièle coupe l’autre amuse-bouche, une tarte mince avec des oeufs et des truffles.

IMG_0635Avant d’être à table pour le dîner, nous avons partager les amuses bouches et du vin.IMG_0631On a  niabled aussi des cerises fraiches.

IMG_0636L’entrée: des tranches de coeurs d’artichauts avec fois gras

IMG_0640Le plat principal: des cailles en feuilles de figues, cuit avec des figues fraiches.

IMG_0639Le légume: haricots verts avec d’aile.

IMG_0645Le déssert:  des iles flottants avec sauce de cerises sur crème anglaise.

My Family

Dan & David; Kerri, Taylor, Lexi, Michelle; Quinn

Dan & David; Kerri, Taylor, Lexi, Michelle; Quinn

It’s not often that the Hawaii Campbells and the Albuquerque Campbells are together.  This photo of them all was taken in the Sumer of 2014.  Dan, Kerri & Quinn visited Dan’s brother David and his family: Michelle, Taylor & Lexi.